Programme

Jaune Moutarde est un festival interculturel basé sur l’échange, le partage et le plaisir d’être ensemble. Des spectacles, mais aussi des ateliers, des concerts, des expos rythmeront le temps du festival. Cette année, il se déroule du 22 au 25 Août à Brassy et alentours; 4 jours à passer ensemble, à se découvrir, à s’émerveiller, à danser, à apprendre… Alors que se passe-t-il pendant Jaune Moutarde? C’est maintenant, c’est ici : Ouvrez les portes du festival!

Venez découvrir le Festival Jaune Moutarde #3 du 22 au 25 Août 2019

et Tout au long du festival

Sur les 3 jours – Grange du Vivier

  • Expositions de Ahlam Jarban, Artiste Yéménite et  « L’héritage Climatique » de Makef – Artiste béninois

 Exposition de Ahlam Jarban, artiste Yéménite de l’Atelier des Artistes en Exil

Ce projet reflète mon expérience en tant qu’artiste yéménite ayant vécu l’exil, depuis mon pays d’origine vers cette capitale mondiale qu’est Paris. Il vise à retranscrire comment se sont mélangées dans mon travail actuel les influences de l’art contemporain occidental et celles de mes racines culturelles yéménites. 

Dans ces tableaux, je parle de la façon dont je vois la ville, de comment elle apparaît à travers mes propres yeux, de comment je lie à mes ressentis mon travail de recherche artistique. 

Technique : photographies modifiées avec plastique et peinture acrylique

Née en 1992 à Sanaa au Yémen, Ahlam Jarban est diplômée en géologie. Elle se tourne vers la peinture, participe à TEDEX Sana’a, Women’s Day Exhibition et à des expositions avec le groupe Basement. Elle subit la guerre au Yémen, la difficulté d’être une femme, de surcroît racisée (elle est d’origine somalienne et éthiopienne), dans une société fermée, patriarcale et ethniciste. Elle choisit les graffitis comme mode d’expression, peint malgré les obstacles. Ses œuvres féministes expriment sa douleur. À Paris depuis février 2018, elle intègre le « programme d’étudiants invités » des Beaux-Arts.



Exposition « Héritage Climatique » de Makef, artiste béninois

Durant son séjour, ce dernier a travaillé avec les élèves de l’école primaire Jean-Baptiste Lallemand à Fontaine d’Ouche.

L’exposition « Héritage climatique » est le résultat du travail de Makef, artiste béninois en résidence à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon depuis avril 2019. Après 3 mois de recherches et d’expérimentations, il dévoile une série de dessins avec pour thème les enjeux écologiques de notre époque. Artiste engagé, il utilise son art pour interpeller la conscience collective avant qu’il ne soit trop tard.

Sa démarche artistique ? Questionner les enfants sur ces problématiques environnementales et récolter leurs dessins pour alimenter son projet. 
Une fois récupérés, Makef travaille alors à partir de ces dessins pour poser son regard d’adulte tout en conservant son instinct d’enfant.


 

  • Tipi à histoires : un lieu pour se raconter des histoires pour petits et grands et découvrir d’autres cultures, en partenariat avec la Bibliothèque intercommunale de Lormes et la Bibliothèque de Brassy. Claude, Martine et Héloïse vous raconteront des histoires …
  • Café des Langues : Tout au long du festival, initiation au cambodgien, au breton, au japonais…
  • Exposition Bazz’Arts, Galerie d’Art à l’Hôtel du Centre de Brassy. Vendredi et samedi de 10h à 18h. Sept artistes et artisans vous font partager leur passion. Plonger dans leur univers : peinture, tournage sur bois, céramique, collage, moulage d’art, verre, cuir…
  • Grenier à cinéma : Film 25 mille tentes (peut-être plus) – 34 min- Camp de réfugiés d’Al Tanaf. Par Ala’a Alsadi et Samer Salameh (de l’Atelier d’Artistes en Exil).
    Ce film a été réalisé par deux jeunes réalisateurs palestiniens du camp de réfugiés de Yarmouk. Ce documentaire explore la ténacité du peuple palestinien dans sa lutte pour sa survie et son retour dans son pays, la Palestine. Il documente la vie de Palestiniens bloqués dans le camp de détention d’Al Tanaf situé dans le no man’s land entre les frontières irako-syrienne. Il explore la vie des Palestiniens qui ont trouvé refuge en Irak après l’occupation sioniste de la Palestine et l’expulsion de son peuple en 1948. Suite à l’invasion et à l’occupation de l’Irak par les États-Unis en 2003, ils ont été contraints de fuir pour trouver refuge à nouveau ailleurs . Ce film témoigne de la souffrance et de l’héroïsme des Palestiniens lorsqu’ils racontent leurs expériences personnelles, les épreuves qu’ils ont endurées, ce qui les a amenés à fuir l’Irak, ainsi que leurs aspirations et leurs espoirs pour l’avenir.
     

on vous attend pour partager l’ensemble des émotions du festival jaune moutarde #3